Avertir le modérateur

30/08/2010

Strasbourg - Vélorution du 25 septembre 2010

 

Les anti-rallye dénoncent le « non-sens » de l'épreuve

 

L'étape française du championnat du monde de rallye automobile qui se déroulera en Alsace du 1er au 3 octobre prochain suscite la polémique, deux mois avant de démarrer : une vingtaine d'associations en Alsace se mobilisent pour dénoncer l'« anachronisme » de cette épreuve sportive.

 

http://www.velorution.org/images/velorution.org.png

 

« Ce rallye n'a sa place ni en Alsace, ni ailleurs », concluent la vingtaine d'associations, signataires d'un manifeste intitulé « Ras le rallye », qui doit prendre son départ depuis la place Kléber à Strasbourg, puis traverser le vignoble et le massif vosgien.  « C'est un non-sens » du point des « valeurs » qu'il véhicule, a expliqué hier matin Alain Jund (Verts) - pour qui le sextuple champion du monde Sébastien Loeb est « un évadé fiscal », membre du collectif, composé d'une vingtaine d'associations d'horizons divers (allant de la Ligue contre la violence routière, le Comité d'action deux-roues Mulhouse, Strasbourg et Colmar, l'Association des usagers des transports publics de Strasbourg (Astus), le collectif pour la réappropriation de l'espace public (CREP), Piétons 67, des associations de quartier, les Verts, Greenpeace, ou encore le Centre antibruit du Bas-Rhin).  « C'est une incitation au gaspillage des ressources naturelles » et c'est « légitimer les pollutions atmosphériques et les gaz à effet de serre », considèrent les opposants au rallye - pour qui, « ce choix n'est pas responsable à l'heure des grands enjeux énergétiques et climatiques ».

 

« Apologie de la vitesse, conduites à risques »

Outre les « dégradations pour la faune et flore dans les zones protégées », « les nuisances en terme de bruit ou de circulation », les membres du collectif pointent aussi du doigt « l'apologie de la vitesse » et des « conduites à risques » - alors que c'est l'« une des principales source d'accidents », relève Gilles Huguet. Pour le président de la Ligue contre le violence routière, il est « inconcevable » de faire passer des bolides à pleine puissance sur « des tracés où s'applique le code de la route », voire « dans des zones piétonnes de Strasbourg ou de Haguenau ».  Ce rallye est une « démarche contraire aux objectifs environnementaux », considère François Giordani. Pour le président de l'Astus, « le schéma des transports collectifs n'est pas suffisant (...) et cette convention qui lie pour trois ans la région et le rallye » représente une dépense annuelle (région, Départements 67 et 68, Cus, Agglomération de Mulhouse et Ville de Haguenau) de quelque « 1,4 millions d'euros (sur les 2,4 du budget total) ». Et ce, d'après le collectif, « sans compter les frais indirects (nettoyage, voirie) ».

Philippe Dossmann

Le collectif appelle à un rassemblement à vélo (vélorution) contre le rallye, le samedi 25 septembre à 14 h 30, place du Wacken, devant le siège de la Région.

DNA - article du 30/08/2010

 

14:46 | Lien permanent | Commentaires (2) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu